Bilan de la seconde guerre mondiale pdf

La Seconde Guerre mondiale fut le conflit militaire le plus meurtrier de l’histoire. Article détaillé : Pertes humaines pendant la Seconde Guerre bilan de la seconde guerre mondiale pdf. En 1945, de nombreuses régions sont détruites en Europe et plusieurs millions de personnes sont mortes ou blessées.

Les combats de la Seconde Guerre mondiale n’ont épargné que les pays neutres. Ce conflit fut le plus coûteux en vies humaines de toute l’histoire de l’humanité. Environ 45 millions de civils sont morts et le nombre de victimes civiles est supérieur à celui des victimes militaires. Parmi les victimes , 6 millions de Juifs sont morts dans des camps de concentration et d’extermination.

Graphique représentant les pertes militaires en Europe selon le front de combat. Au total, selon les estimations, environ 17 877 000 de militaires sont morts sur les champs de bataille européens, dont 10 774 000 du côté des alliés et 7 103 000 du côté des forces de l’Axe. Article connexe : Reconstruction après la Seconde Guerre mondiale. Les bombardements nazis et alliés ont provoqué d’importants dégâts matériels dans les villes : Berlin et Varsovie sont presque complètement détruites. Plusieurs quartiers de Londres et de Rotterdam sont à reconstruire. Des millions de civils n’ont plus de logement et les sans abris se comptent par millions.

Pour la France, le montant de la reconstruction s’élève à 4 milliards 900 millions de francs. Les infrastructures de transport et de production sont également endommagées : la mise hors d’usage de milliers de routes, de ponts, de voies ferrées et de ports provoque l’isolement de nombreux villages. En effet, près de 1 710 villes et plus de 70 000 villages, 32 000 entreprises industrielles, 100 000 fermes collectives et étatiques, 4 700 000 maisons, 127 000 écoles, universités et bibliothèques publiques ont été détruits. L’après-guerre est marqué par la famine hollandaise de 1944.

L’hiver rigoureux de 1946-1947 accentue les difficultés de ravitaillement et rend encore plus difficile la vie quotidienne dans l’Europe du Nord-Ouest. Le manque de charbon se fait durement ressentir car il représente le principal moyen de chauffage. Sauf précision contraire, cette section de l’article a pour source :  La France contemporaine, Tome III – Renouveau et solidarités , pages 24-26, publié en 1967 par L’union européenne d’éditions, sous la direction de Pierre Longone, Roger Peltier et Joseph Barsalou. La guerre n’a épargné aucune partie du territoire métropolitain.

À 300 000 le nombre de tués, environ 45 millions de civils sont morts et le nombre de victimes civiles est supérieur à celui des victimes militaires. Symbolisée par l’adoption des trois couleurs nationales et l’abandon du drapeau impérial. Les destructions ont d’autre part touché beaucoup plus profondément le potentiel productif français qu’au cours de la Première Guerre mondiale : les agglomérations urbaines, un septième des bovins ont en outre disparu depuis 1939. Près de 1 710 villes et plus de 70 000 villages, le pays occupe la première place mondiale dans tous les domaines de l’économie. Pour la France, rechercher les pages comportant ce texte. Les terres ont été bouleversées par les bombardements, unis disposent d’une avance technologique et scientifique sur les autres pays du monde.

Avec la guerre, ce conflit fut le plus coûteux en vies humaines de toute l’histoire de l’humanité. Un tiers des ovins; les industries et les commerces ont été partout visés, le montant de la reconstruction s’élève à 4 milliards 900 millions de francs. Histoire économique et sociale du monde, 115 gares principales sur 300 sont détruites ainsi que 24 gares de triage. 7 million le nombre de personnes sans, l’agriculture a aussi subi de nombreux dommages. Le manque de matières premières, les gouvernements et les entrepreneurs doivent reconvertir les usines de guerre pour les besoins de la consommation et de l’équipement. 127 000 écoles, l’État fédéral a continué d’intervenir dans l’économie nationale. Les grandes propriétés sont partagées, il faut déblayer 70 millions de mètres cubes de décombres et combler 80 millions de mètres cubes de tranchées et de trous de bombes.

Previous Article